Ecce homo

Ecce Homo 

« Voici l’homme » seraient les paroles prononcées par Ponce Pilate en présentant Jésus au peuple juif.

De l'homme sans visage à l'homme aux mille visages :

D'une accolade, Judas aurait désigné Jésus aux soldats romains venus l'arrêter au mont des oliviers.

Il fallait le désigner par un geste discret car à l’époque nulle image ne le représentait et les romains ignoraient les traits de son visage. Si le dieu, « aux cent noms » des musulmans est sans représentation picturale, hors calligraphique, le prophète des chrétiens est devenu l’homme aux mille visages.

Au gré de la propagation de sa légende, les gens de toutes contrées ont tenté de le représenter. Chaque artiste, chaque artisan l’a représenté, selon la mode du moment ou les caprices de la commande, dans une scène représentative de son histoire.

Dans la statuaire, c’est sur la croix, que l’on trouve le corps du Christ le plus souvent représenté. On s’efforce en vain de comprendre le choix d’un homme crucifié, torturé, agonisant pour représenter l’amour, le partage, l’espoir...    On y trouve plus sûrement le don de soi, l’humilité, la souffrance...

Une autre interrogation émerge des différentes représentations et de sa physionomie changeante. Enfant joufflu, corps d'athlète puissant, viril ou silhouette malingre, voire androgyne, il change souvent de corps et de visage même à l’époque des Christs manufacturés du siècle dernier. Les anciens Christs bretons sont petits aux traits grossiers, les représentations méditerranéennes sont parfois violentes. Tantôt il sourit ou grimace de douleur, d’autres fois il implore...

Qui et comment était-il ? En l’absence de photographie*, chacun l’a représenté en projetant ses références, ses fantasmes, ses idéaux...

C’est une infime partie de cette galerie de portraits patiemment glanée qui vous est présentée.

Pierre Grall, octobre 2019

* Quoique, St Véronique recueillant l’image du Christ en essuyant son visage dans un linge durant la montée du Golgotha, devient avec 18 siècles d’anticipation la sainte patronne des photographes.